particulier ou professionnel - alarme a la réunion Particuliers Professionnels espace clients  
 
telecoute


Demande d'infos...Devis Gratuit !



  * Votre Prénom :

Entrez votre prénomNon valide
    Votre numéro de téléphone :
 
Non valide
  * Votre adresse e-mail :

Une valeur est requise.Non valide
    * Votre numéro de portable :
 
Non valideUne valeur est requise.
  Votre ville :

Non valide
* Champs obligatoires   
N° Télécoute : 0262 55 32 33 , Coût d'un appel local    

 La sécurité incendie par Télécoute

Une étude réalisée par la fédération européenne des fabricants de matériel de lutte contre les incendies (Eurofeu) pour mesurer la contribution réelle des extincteurs portables à la lutte contre l'incendie, révèle que les extincteurs ont un taux de succès (ceux pour lesquels l'assistance des pompiers n'a pas été nécessaire) pour l'extinction des feux naissants supérieur à 75%.

C’est dire l’importance des matériels de première intervention, car un incendie débute la plupart du temps de façon modeste et s’il y a sur place une personne formée à l’usage d’un extincteur bien entretenu, celui-ci est relativement aisé à maitriser avant qu’il ne prenne une ampleur catastrophique.

Lire plus...

Source : Officiel prévention

Télécoute Oi Privée propose à ces clients un plan de formation sur la sécurité incendie et de secourisme sur site.

Durant ces formations, nous verrons ensemble quelles sont les différents geste à accomplir en cas d’urgence.

Sensibilisation, savoir comment réagir, prévention, actions,...

Ces différentes formation vous premettrons de savoir comment réagir en cas d’alerte incendie.

Le Code du Travail impose à tout employeur de garantir la sécurité de ses employés, notamment par la mise en œuvre d'une protection incendie appropriée qui comprend des extincteurs portatifs en nombre suffisant et de type adapté au risque à protéger.

Le Code du travail précise seulement qu’ « il y a au moins un extincteur portatif à eau pulvérisée de 6 litres au minimum pour 200 m2 de plancher, avec un minimum d’un appareil par niveau ».

Plan de formation incendie et secourisme

Type de formation Objectifs théoriques Objectifs pratiques
1er TEMOIN Etre capable de savoir réagir face à un départ de feu. Apprendre à mettre en œuvre un extincteur.
SENSIBILISATION Savoir réagir face à un départ de feu et savoir assurer la mise en sécurité des personnes Savoir se comporter lors d’une évacuation. Savoir agir avec un extincteur sur un départ de feu.
EQUIPIER 1er INTERVENTION Savoir donner l’alerte. Maîtriser le risque incendie. Limiter la propagation en attendant les secours Savoir utiliser tous les moyens de première intervention présents sur le site
GUIDES & SERRE-FILES Connaitre les missions des guides et serre-files Savoir identifier les moyens d’évacuation. Et assurer l’évacuation du personnel.
Télécharger le PDF


La règle APSAD « R4 » (des assurances) constitue le référentiel technique reconnu de base. D'autres réglementations spécifiques prévoient également l'installation d'extincteurs, telles que celle relative aux Etablissement Recevant du Public ou celle relative aux Immeubles de Grande Hauteur.

Les extincteurs sont conçus pour combattre des incidents relativement mineurs au départ qui pourraient très vite devenir des incendies majeurs. La rapidité d'intervention est primordiale dans la mesure où l'utilisation d'un extincteur n'est efficace que sur un foyer naissant et sur une classe de feux compatible :

  • Classe A : Feux de matériaux solides, généralement de nature organique : Bois, cartons, paille, papier … Ces matériaux brûlent en formant des braises qui peuvent ré-enflammer la matière même si elle paraît éteinte.
  • Classe B : Feux de liquides ou de solides liquéfiables : Hydrocarbures (essence, gazole, white-spirit), caoutchouc, alcools, solvants … Ces matériaux brûlent sans faire de braise.
  • Classe C : Feux de gaz : méthane, butane, propane …
  • Classe D : Feux de métaux : sodium, magnésium, phosphore … qui ne se rencontrent pratiquement que dans l'industrie.
  • Classe F : Feux liés aux auxiliaires de cuisine, huiles et graisses végétales et animales sur les appareils de cuisson.

Les extincteurs sont donc de plusieurs types : tout dépend de l’agent extincteur qu’ils contiennent pour l’utilisation adéquate (eau ou mousse, poudre, dioxyde de carbone…) et de leur poids ou de leur équipement (sur roues…).

Ils doivent être placés sur des piliers ou sur les murs, en des endroits bien dégagés, de préférence à l’entrée des ateliers ou des locaux. Ils sont signalés par inscription en rouge (conformément à la signalisation de santé et sécurité au travail). Les extincteurs portatifs doivent être certifiés AFNOR et porter la marque NF-Extincteurs. Toute nouvelle installation d'extincteurs doit faire l'objet de la part de l'installateur certifié de la délivrance d'un certificat de conformité.

Pour qu'un extincteur soit apte à remplir sa mission, il est indispensable que son état soit régulièrement contrôlé.

Un certain nombre de textes législatifs, mais aussi de normes (à caractère non obligatoire) encadrent la disposition et la maintenance des extincteurs en France. En ce qui concerne la maintenance, il faut se référer à l'arrêté du 20 mai 1963 modifié.

Les extincteurs doivent être contrôlés régulièrement par une société spécialisée. Ils ne doivent pas être mis à disposition après leur date de péremption.

La réglementation exige une vérification technique annuelle; elle peut être effectuée par un technicien compétent : la norme NF S 61-922 relative au service de la maintenance des extincteurs impose aux entreprises d'utiliser les services de personnes compétentes ayant une formation du niveau CAP d'agent vérificateur d'appareil extincteur (« AVAE »), lesquelles doivent agir selon les procédures recommandées par les fabricants.

L’APSAD exige une inspection trimestrielle de contrôle visuel des extincteurs (état apparent, plomb et goupille) Les extincteurs à pression permanente (CO² ou avec un manomètre) doivent être rééprouvés à l’occasion du premier rechargement effectué plus de 5 ans après l’épreuve précédente, sans que le délai entre deux étapes successives puisse dépasser 10 ans (arrêté du 20 mai 1963)

Source : Officiel prévention

 







retour en hautRetour en Hautretour en haut retour en hautRetour en Hautretour en haut

 

Accueil - Alarmes - Télésurveillance - Téléassistance - Dossier Presse - SAV - Espace Clients - Contact - Le sérieux de Télécoute OI Privée


Télésurveillance à la Réunion  © Télécoute 2013 Tous droits réservés / Informations Légales / Qui sommes-nous ? / Plan du site

Télécoute - Télésurveillance Réunion, Alarme Réunion, Vidéo surveillance Réunion
telecoute bottom
Particuliers Professionnels